La Voix Sans Maître : 2021-11-12

Télécharger l'émission : lvsm-2021-11-12.mp3

Écouter :

Agenda nostalgique

Politique du nucléaire

Le problème de l’énergie en France très discuté. La COP rappelle qu’on va droit dans le mur, mais ne sert à rien.

Energie majoritairement consommée par les industriels.

Rapport de RTE sur les mixes énergétiques. Dans tous les scénarios se basent sur une augmentation de la consommation d’éléctricité, qui va augmenter dans les décennies à venir. Inévitable ? Anticipation du passage à la voiture éléctrique. Le scénario “sobriété”, on vous rassure, pas au point de retourner à la bougie : plus de télétravail, plus de covoiturage, habitats collectifs, alimentation moins transformée et plus locale, moins de pubs, réduire la vitesse sur les routes. Un scénario de réindustrialisation. Relocalisation des industries stratégiques, de l’éléctronique. Affecte la production d’automobiles.

Les candidats à l’éléction ont pris position sur le nucléaire, extrême droite, droite, PCF sont pour. Le PS n’a pas décidé. Macron favorable à la construction de nouvelles centrales. L’observatoire du nucléaire nous dit : encore faut-il savoir les construire. La loose des deux EPRs. Les deux chantiers présentent des malfaçons. Hausse du temps et coût de construction. EDF en mauvaise posture financière.

Dissimulation d’incidents.

Les réacteurs SMR. EPR = 1600 MW, un SMR entre 10 et 300 MW, un projet autour de 170 MW. Doivent être proches des agglomérations, ça risque d’être compliqué ! Sinon, remplacer les grosses par une grappe de petits.

40m : Musique de ... sous-marins

Calais

Militarisation des frontières. 1180 personnes ont traversé la Manche en kayak, ce 11 novembre, bravo ! 1 personne morte pendant qu’elle cherchait où dormir. 23500 personnes arrivées en Angleterre depuis la France dernièrement (période ?).

En Angleterre, le gouvernement cherche à expulser des ressortisants par un charter vers la Jamaïque. Le 9 novembre, des militant·e·s se sont attachés les bras dans des tubes en metal pour bloquer le passage des camionettes qui devaient amener les éxilé.e.s. 5 personnes uniquement ont pu être embarquées, coût: 13300 Livres sterling par personne expulsée.

Côté français, harcèlement des exilé·e·s. Politique d’expulsion quotidienne des camps, abris les protégeant du froid. Le 4 novembre, abandon de l’expulsion d’un campement. Ils sont revenus 3 jours après, et l’ont expulsé. Parfois les recours fonctionnent… Destruction de tentes et abris, jetter les affaires et papiers perso.

Article de CQFD sur la situation à Calais : une citerne de 1000L fournie par les assos, les autorités municipales cherchent à la détruire (couteau, cailloux, tranchées…) pour empêcher de boire de l’eau potable. Les soutiens reçoivent des amendes sur prétextes arbitraires.

Darmanin ment de façon éhontée pour protéger les keufs. Il a déclaré : «l’État était au rendez-vous en terme d’action humanitaire. Pas un seul flic n’a été poursuivi par la justice, on ne peut pas parler de violence policière à Calais.». Le GISTI réagit en rappellant les condamnations de brigadiers chefs, agents de la PAF… Donc pas mal de keufs condamnés dans le contexte calaisien.

3 grévistes de la faim depuis octobre. Revendications certes réformistes mais urgentes.

L’actualité internationale pas plus joyeuse… entre la Biélorussie et la Pologne, sur l’appel du président Biélorusse comme parade aux sanctions de l’UE. Sont en fait bloqués car la Pologne érige des barbelés, convoque l’armée et agit illégalement en regard du droit international. Il y a des manifs en Pologne, à Varsovie, Cracovie, près de la frontière. Instrumentalisation par ces deux États autoritaires.

Suivi d’un Campus Live sur les luttes en Colombie … ? à la sem pro !

Playlist

  • Kuunatic - Lava naksh
  • Philippe Doray & les asociaux associés - Nucléaire